Paul Bocuse: Pape de la Gastronomie

La France est le pays de la Grande Cuisine et en tant que tel, elle respecte ses représentants, les Chefs. Paul Bocuse était certainement le plus respecté d’entre eux. Pape de la gastronomie, Empereur, Cuisinier du Siècle, Chef du Siècle, voici les surnoms qui lui auront été donnés tout au long de sa carrière.

Originaire de Lyon et fidèle à sa région toute sa vie, « Monsieur Paul » commença sa vie de Chef  comme n’importe lequel d’entre eux, en tant que commis. D’abord chez la Mère Brazier, puis avec le Chef Fernand Point, grande figure de l’époque, avec qui il découvrira la fierté du métier.

Par la suite, il ouvrira, toujours à Lyon, son propre restaurant L’Auberge du Pont de Collonges. Il met en avant la « Nouvelle Cuisine » où la présentation des assiettes et la qualité des produits locaux prennent une dimension presque artistique. Il obtiendra sa première étoile au Guide Michelin en 1958. Une deuxième en 1960 et la troisième en 1965. Ces étoiles, il les gardera toute sa carrière, ce qui fait de lui le Chef étoilé avec la plus grande longévité : plus de cinquante ans !

C’est un personnage passionné, au sacré caractère et aux plats délicats qui devient plus tard le symbole de l’Empire Bocuse. Homme de cuisine mais aussi d’amour, il ne cachait pas ses relations avec 3 femmes différentes !
Son Empire : des restaurants, brasseries, un institut de cuisine, une fondation, un concours international « Le Bocuse d’or », de nombreux livres, et même un complexe Bocuse en Floride… Un personnage connu pour ses crises de colère en cuisine par amour de la cuisine, et une liberté de comportement  par amour de la vie. Pour lui, le « courage », c’était la fidélité : fidélité au goût, aux saveurs, à la bonne cuisine, à ses amis ; Fidélité à soi-même. Et fidèle à lui-même, il l’est resté toute sa vie, jusqu’au bout. Il nous a quitté à l’âge de 91 ans dans sa ville de Lyon.
Au revoir, Monsieur Paul.

Laisser un commentaire